Mangeoire et oiseaux
Ateliers

[Atelier] Fabrique un poste de nourrissage pour les oiseaux

L’hiver approche et les premières gelées sont là ! Tu mets des vêtements plus chauds et tu restes plus souvent à l’intérieur, à l’abri du froid, mais comment font les oiseaux qui vivent dehors toute l’année ? Pour passer l’hiver, ils cherchent de la nourriture riche en graisses, qui les aide à produire l’énergie dont ils ont besoin pour lutter contre le froid. Et, si tu veux, tu peux les aider en créant un poste de nourrissage. Tu peux acheter des mangeoires ou des boules de graisse à suspendre toutes faites, mais tu peux aussi les fabriquer, c’est beaucoup plus amusant ! N’oublie pas de demander l’aide d’un adulte avant de commencer.

 

Les boules de graisse

Pour fabriquer tes boules de graisse, il te faut :

Des pots de yaourt vides – Des allumettes ou de petits morceaux de bois – Des morceaux de ficelle – Des graines pour oiseaux – De la graisse végétale (margarine, végétaline…)

Mésange bleue sur une boule de graisse
Mésange bleue sur une boule de graisse. Licence Creative Commons, Sylvain H (modifié)

1. Dans chacun de tes pots de yaourt, pose un morceau de bois ou une allumette attachés à une ficelle qui dépasse du pot

2. Fais chauffer dans une casserole de la graisse végétale jusqu’à ce qu’elle fonde

3. Retire la casserole du feu et ajoute-y les graines, mélange bien

4. Verse avec précaution le mélange dans les pots de yaourt et laisse refroidir jusqu’à ce que la graisse se solidifie

5. Démoule les boules de graisse des pots de yaourt (si tu n’y arrives pas, passe le pot sous l’eau chaude quelques minutes avant de réessayer) et suspends-les au balcon ou à une branche !

Si les boules de graisse s’abiment trop vite quand tu les suspends, tu peux les entourer d’un morceau de filet à oranges et les suspendre par le filet

 

La mangeoire orange

Pour fabriquer cette mangeoire, il te faut :

Une grosse orange – Des graines pour oiseaux – Deux morceaux de ficelle – Un cure-dents

Une mangeoire orange
Une mangeoire orange. Illustration par Juliane, association Honua

1. Coupe l’orange en deux moitiés égales

2. Enlève la pulpe de l’orange, avec une cuillère par exemple, en faisant bien attention de ne pas déchirer la peau. Tu peux garder la pulpe pour ton goûter !

3. Avec le cure-dents, fais quatre trous de part et d’autre de la peau d’une demie orange

4. Passe les deux ficelles dans les trous

5. Remplis l’orange de graines ou du mélange à boules de graisses, et suspends-la au balcon ou à une branche !

 

La mangeoire pomme de pin

Pour fabriquer cette mangeoire, il te faut :

Une grosse pomme de pin – Du beurre de cacahuète – Des graines pour oiseaux – Un morceau de ficelle

Mangeoire pomme de pin
Une mangeoire pomme de pin. Licence Creative Commons, Nine Minutes

1. Attache solidement la ficelle à la pomme de pin

2. Recouvre la pomme de pin de beurre de cacahuète

3. Roule la pomme de pin dans les graines

4. Suspends la pomme de pin au balcon ou à une branche !

Si tu n’as pas de beurre de cacahuète, tu peux tremper la pomme de pin dans le mélange pour boules de graisses et laisser refroidir avant de la suspendre.

 

Conseils pour ton poste de nourrissage

Plus la nourriture sur le poste de nourrissage sera variée et plus il y aura d’espèces d’oiseaux qui viendront y manger.  En plus de la graisse et des graines, tu peux aussi mettre des miettes de pain, des pommes, des raisins secs, des cacahuètes non salées…

Les oiseaux ont aussi besoin de boire et, s’il gèle, ils peuvent avoir du mal à trouver de l’eau. Fournis leur des coupelles avec de l’eau propre que tu changeras souvent.

Attention aux chats ! S’il y en a dans ton jardin, suspends bien la nourriture hors de leur portée. Si ton chat sort pendant l’hiver, mets lui un collier avec une clochette, les oiseaux l’entendront arriver et ne se feront pas attraper.

N’oublie pas qu’en hiver, les oiseaux économisent leur énergie au maximum alors, si tu veux nous observer, fais-le derrière une fenêtre, bien caché, pour ne pas nous faire peur et nous faire dépenser notre précieuse énergie.

 

Tu veux apprendre à reconnaître les oiseaux des jardins et des balcons ? Consulte vite cet article ! Tu as des questions sur ton poste de nourrissage ou tu veux nous montrer des photos ? N’hésite pas, écris nous un commentaire et nous te répondrons !

Osmie et loge
Ateliers

[Atelier] Fabrique un nichoir à osmies

Sais-tu comment une fleur se transforme en fruit ? Le plus souvent, c’est grâce à un animal, un pollinisateur, qui transporte le pollen d’une fleur à l’autre. La fleur qui reçoit du pollen est fécondée et se transforme en fruit.

Beaucoup d’animaux sont des pollinisateurs. Ceux que tu connais le mieux, ce sont sûrement les abeilles qui produisent le miel, les papillons et les bourdons. Mais il en existe plein d’autres, comme par exemples les osmies (tu peux en apprendre plus sur les osmies dans cet article).

Les osmies sont des abeilles solitaires, elles ne font pas de miel et n’ont pas de reine. Chaque femelle s’occupe de ses petits uniquement. Par contre, elles ont besoin de trous, dans un mur ou dans un arbre, pour y construire l’abri où ses petits grandissent. Et dans nos villes et nos jardins, il y a de moins en moins d’arbres morts ou de murs plein de trous. Que peut-on faire pour aider les osmies, prêtes à nous polliniser gratuitement nos plants de tomates et nos pieds de fraisiers ? Et si on leur construisait un nichoir dans lequel elles pourront élever leurs petits ?

Pour cela il te faut :

Des morceaux d’environ 10cm de roseau ou de bambou, fermés d’un côté – Un morceau de raphia ou de ficelle

Tu as tout le matériel ? C’est parti pour la fabrication !

  1. Rassemble tes morceaux de bambou et regroupe toutes les extrémités ouvertes du même côté
  2. Utilise la ficelle ou le raphia pour attacher les morceaux de bambou bien serrés entre eux
  3. Accroche le fagot sur ton balcon ou dans ton jardin, exposé au sud ou à l’est

Nichoir à osmies

Avec un peu de chance, au printemps, tu pourras observer les osmies en train d’y construire des loges pour leurs petits ! Tu as des questions ? Des photos de ton nichoir ou des osmies qui s’y sont installées ? N’hésite pas, laisse-nous un commentaire en bas de cet article !

Crédits photographiques de l’image de titre : Licence Creative Commons par Max Westby

Ateliers

[Atelier] Fabrique un nichoir à perce-oreilles

Regarde bien ces deux plantes :

Deux ciboulettes dont l'une a été attaquée par des pucerons
Deux plants de ciboulette. A ton avis, lequel a été attaqué par des pucerons ?

L’une d’entre elles est nettement plus jolie que l’autre, non ? Mais alors, qu’est-il arrivé à la plante de gauche pour qu’elle paraisse si desséchée ? La réponse est simple, elle s’est faite attaquer par le vampire des plantes : un puceron. Comme tu as pu le découvrir dans l’article sur les pucerons, ces petits insectes ont, en guise de bouche, une paille avec laquelle ils aspirent la sève des plantes. Sans sève, la plante sèche et, si on ne fait rien, elle finit par mourir.

Que peux-tu faire quand une plante de ton jardin ou de ton balcon est attaquée par un puceron ? Tu peux utiliser des produits chimiques, mais ils risquent de tuer tous les insectes qui viennent sur ta plante, pas seulement les pucerons. Et certains insectes, comme les abeilles, sont très utiles ! Alors je te propose une autre solution : construire un nichoir à perce-oreilles.

Les perce-oreilles ne méritent pas du tout sa mauvaise réputation (tu peux lire l’article ici sur les perce-oreilles si tu veux tout savoir sur cet insecte). Ils ne pincent pas, ne piquent pas, et, la nuit, se promènent sur nos plantes et y mangent les pucerons ! Mais dans nos jardins ou nos balcons trop bien rangés, il leur manque souvent un endroit pour s’abriter pendant la journée. Et un perce-oreilles sans abri est une proie facile pour les oiseaux…

Alors, fabriquons lui une cabane ! Pour cela, il te faut :

Un petit pot en terre cuite – Une grosse poignée de foin – Un morceau de raphia ou de ficelle

 Tu as tout le matériel ? C’est parti pour la fabrication !

Le nichoir une fois terminé
Le nichoir une fois terminé
  1. Prends entre tes mains le foin et fais-en un boudin bien serré
  2. Pose ce boudin de foin sur ton morceau de raphia
  3. Fais un double nœud bien serré autour du foin
  4. Prends ton pot d’une main et, de l’autre, fais passer les deux bouts de raphia à travers le trou du pot, de l’intérieur vers l’extérieur
  5. Rentre le boudin de foin à l’intérieur du pot et tire sur le raphia
  6. Décore le pot selon tes goûts

Ton nichoir à perce-oreilles est prêt ! Tu peux maintenant l’accrocher à la branche d’un arbre ou à la rambarde d’un balcon avec les deux morceaux de raphia qui dépassent du pot. Il n’y a plus qu’à attendre qu’un perce-oreille en balade repère sa nouvelle cabane et décide de s’y installer pour la journée.

Tu as des questions ? Des photos de ton nichoir ou des perce-oreilles qui s’y sont installés ? N’hésite pas, laisse-nous un commentaire en bas de cet article !