[Découverte] L’abeille charpentière : un gros hélicoptère inoffensif

Au printemps, les arbres sont parés de leurs plus jolies fleurs. Les insectes en profitent pour venir y chercher du nectar et du pollen. Parmi ces insectes, on rencontre les abeilles (y compris l’abeille domestique, celle qui fait du si bon miel), les bourdons, les syrphes (ces drôles de petits hélicoptères qui font des vols stationnaires) et un curieux insecte très gros, aux couleurs très sombres. Cet insecte, c’est l’abeille charpentière ou xylocope violet (Xylocopa violacea (L.)). L’as-tu déjà rencontré dans ton jardin ou dans les jardins publics ? C’est une abeille toute noire aux reflets violets. Elle fait beaucoup de bruit lorsqu’elle vole. Sa taille est impressionnante : elle mesure 3 cm de la tête à la fin de l’abdomen et peut atteindre 5 cm de large lorsqu’elle déploie ses ailes.

Comme de nombreuses abeilles, l’abeille charpentière se nourrit de pollen et de nectar. En revanche, elle se différencie des autres par son comportement. En effet, elle est tellement grosse qu’elle ne peut entrer que dans très peu de fleurs. Du coup, elle est obligée de creuser les corolles des fleurs pour manger le nectar. Elle laisse donc une trace de son passage dans les fleurs : un joli trou au travers duquel elle a déployé ses mandibules pour chaparder le nectar.

Voici un petit schéma pour t'expliquer ce qu'est une corolle © Eline Susset

Voici un petit schéma pour t’expliquer ce qu’est une corolle
© Eline Susset

Sa taille peut faire craindre qu’elle est méchante, mais il n’en est rien. C’est une abeille très gentille. Elle ne viendra pas t’embêter. Tu peux la regarder travailler, mais surtout ne cherche pas à l’attraper, car elle pourrait avoir une réaction inhabituelle et te piquer. Ce serait dommage !

L'abeille charpentière en train de voler du nectar dans une fleur de lavatère © Eline Susset

L’abeille charpentière en train de voler du nectar dans une fleur de lavatère
© Eline Susset

Elle doit son nom « charpentière » à son habitat. Contrairement à l’abeille qui fait le miel, elle ne vit pas dans une ruche mais dans des galeries qu’elle creuse dans le bois. Pas le bois de ta maison ou les arbres vivants, non, mais dans les morceaux de bois très vieux en train de se décomposer. Il est très important de lui laisser des abris pour qu’elle puisse venir s’y reposer et se protéger quand il ne fait pas très beau.

Et tu peux aussi protéger ses copines les abeilles solitaires en leur fabriquant un abri. Regarde notre article : http://honua.fr/atelier-fabrique-un-nichoir-a-osmies/ tu y découvriras comment fabriquer des abris pour les abeilles solitaires et plein d’autres insectes.

N’hésite pas à nous écrire si tu observes des abeilles charpentières près de chez toi ! A bientôt.

Un commentaire, une question ?